Huiles essentielles à éviter pendant la grossesse

Les huiles essentielles ont un parfum merveilleux et certaines propriétés médicinales. Cependant, il faut être doublement prudent lorsque vous utilisez ces produits pendant la grossesse, car ils pourraient avoir des effets néfastes sur le corps. Certaines huiles essentielles peuvent traverser le placenta et vous aurez accès au foetus, certains imitent les effets des hormones, alors que certains peuvent provoquer un accouchement précoce en stimulant les contractions utérines. Certains des huiles sont tout simplement toxiques dans la nature pour les adultes ou le foetus. Ici, l’article va essayer de comprendre toutes les huiles essentielles pour éviter pendant la grossesse.

Qu’est-ce Huiles Essentielles faut-il éviter pendant la grossesse?

1. Lorsque pour éviter les Huiles Essentielles

Il y a certaines circonstances, lorsque vous devez rester à l’écart de toutes les huiles essentielles. Si l’un des éléments suivants sont applicables à vous, vous ne devez pas utiliser les huiles:

  • Avoir des antécédents de fausse couche
  • Ont eu aucun cas de saignement vaginal pendant la grossesse
  • Avoir l’épilepsie ou des problèmes cardiaques
  • ?? Ont le diabète ou les maladies liées au foie, des reins et de la thyroïde ou des troubles de la coagulation sanguine

REMARQUE: Vous devez toujours consulter votre médecin ou sage – femme avant d’utiliser tout type d’huile essentielle.

2. Huiles essentielles à éviter pendant la grossesse

  • Basil: huile de basilic est dit conduire au développement de cellules anormales
  • Juniper Berry: Cette huile peut avoir un effet néfaste sur les reins.
  • Sage et Rose: Ces huiles peuvent causer des saignements utérins.
  • La noix de muscade: Il peut provoquer des effets hallucinogènes et peut également provoquer une réaction avec des médicaments contre la douleur administrés pendant le travail.
  • Menthe poivrée, romarin et Eucalyptus: Ces huiles peuvent causer l’ hypertension artérielle et l’huile de romarin peut aussi conduire à des contractions utérines. Eucalyptus ne doit jamais être pris à l’ intérieur, comme il peut être toxique.
  • Clary Sage et Jasmine: Contractions peut être causée comme un effet secondaire de cette huile. Parfois, une sage-femme formée peut utiliser la sauge sclarée pour induire le travail, mais, vous suggérez de le faire sur votre won, en plus grande quantité peut provoquer des contractions fortes.
  • Lavande: Bien que l’ huile de lavande est utilisée pour réguler les périodes, son utilisation pendant la grossesse est pas très claire. Cependant, il est préférable d’ éviter au cours du premier trimestre et peut être utilisé à partir du 4ème mois à compter.
  • Huile de cannelle: chaud dans la nature, l’ huile de cannelle est emménagogue, ce qui signifie qu’il provoque des contractions. En outre, cette huile est une toxine cutanée, provoquant une irritation sur vous. Si sont pris de fortes doses, il peut causer des convulsions.
  • Fenouil Huile: huile Fenouil contient quelque chose appelé Trans anéthol, qui est une substance organique. Lorsque cette substance est utilisée en grande quantité, il peut agir comme un stupéfiant.
  • Camomille Romaine et Allemand: Bien que les deux huiles sont efficaces dans le traitement des déséquilibres émotionnels et le traitement des affections de la peau, ils sont stimulants à l’utérus, qui se traduit par des contractions et des saignements utérins.
  • Wintergreen: Wintergreen est recommandé de ne pas être ingéré ou même appliqué par voie topique. Il peut avoir des effets négatifs sur les femmes enceintes, les jeunes enfants et les femmes qui allaitent, et ceux qui ont des troubles hépatiques ou rénaux.
  • Plus d’huiles essentielles à éviter pendant la grossesse

Huiles essentielles

Pourquoi éviter

Balsamite, Ho feuilles et Lavandula stoechas

Ils contiennent camphrée, qui agit comme une neurotoxine et peut provoquer des convulsions.

Hysope

Il contient pinocamphone, qui est une toxine, une neurotoxine et un convulsivant.

Aneth indien, persil feuille et persil semences

Ils contiennent Apiol qui est aussi une toxine, et peut provoquer l’avortement et est toxique pour le fœtus.

Juniperus Pfitzeriana, Plectranthus, Sage & Savin

Ils contiennent l’acétate Sabinyl, ce qui peut provoquer l’avortement.

Wormwood annuelle et coton lavande

Les deux contiennent Artemisia cétoniques, qui peut agir comme une toxine et une neurotoxine.

Cangerana

Il contient Safrole, qui sera un cancérogène possible.

Oakmoss et mousse d’arbre

Ils contiennent thuyone qui est une neurotoxine et peut agir comme convulsivant

bouton

Il contient cétone Perilla, qui peut être potentiellement toxiques.

Rue

En tant que abortif populaire utilisé de longue date associée à certains essais cliniques, l’huile Ruepeut toxiques et doivent être éviter.

Qu’est-ce à considérer pour Huile Essentielle Utilisation pendant la grossesse

En plus de connaître les huiles essentielles pour éviter pendant la grossesse, il est également important de connaître diverses précautions avant de les utiliser. Certains d’entre eux sont donnés ci-dessous:

1. Vérifiez la qualité de l’huile essentielle

Si l’huile essentielle utilisée est falsifié, il peut augmenter les chances d’obtenir une réponse négative. Pour cette raison, il est très important d’obtenir une huile essentielle pure et authentique qui provient d’une source authentique.

2. Soyez conscient de la composition chimique

Les composants présents dans l’huile essentielle peut avoir des effets différents sur le corps. Si l’huile contient une quantité riche d’aldéhydes ou des phénols, il peut causer des irritations de la peau, vous devez donc diluer cette huile avant d’utiliser. Les concentrations dans lesquelles elles sont diluées seraient assez faibles ou ils peuvent être mélangés avec d’autres huiles essentielles, de sorte que leurs effets irritants s’atténués

3. Appliquer l’huile essentielle dans un environnement sûr Ways

Il existe différentes façons d’utiliser les huiles essentielles, ils peuvent être appliqués sur la peau, diffuse, inhalées ou même pris par voie orale. Cependant, il est important de prendre en compte les mesures de sécurité avant de les utiliser. L’inhalation est relativement le moyen le plus sûr d’utiliser des huiles essentielles. Il peut être utilisé par le massage d’aromathérapie ou la vaporisation. Toutefois, si vous êtes exposé pendant plus d’une heure, il peut conduire à des maux de tête, des nausées, des vertiges et la léthargie.

4. Un dosage correct ou niveau Dilution

La plupart des huiles essentielles utilisées pour l’aromathérapie sont dilués à 1-5% et ne présentent pas de risque à de telles concentrations. Lorsque vous essayez d’augmenter le niveau de dilution, à appliquer avec de l’huile, il faut prendre la nature de l’huile en considération la sensibilité, la zone d’actualité de la personne, en ce qui concerne le taux à risque et les effets de l’huile essentielle.

5. Pensez à l’intégrité de la peau

Si la peau est brisée, endommagée ou enflammée, il devient plus perméable aux huiles essentielles et peut avoir plus de réactions. L’application d’huile non dilué sur cette peau peut être très dangereux, et aggraver l’état de la peau. Il peut également causer plus de quantité d’huile pour obtenir absorbée par le corps.

» Grossesse » Huiles essentielles à éviter pendant la grossesse