11 conseils pour gérer la douleur chronique

Environ 30% des Américains souffrent de douleurs chroniques, ce qui rend difficile l’accomplissement des tâches quotidiennes les plus simples. La douleur peut littéralement dépouiller la joie de la vie. Mais la douleur chronique ne doit pas être débilitante. La recherche indique que vous pouvez obtenir un soulagement naturel de la douleur chronique!

La douleur chronique est définie comme une douleur qui dure au moins six mois et peut être associée à un certain nombre de conditions. Il pourrait être le résultat d’une blessure aiguë (par exemple une entorse de la cheville), le diabète, l’arthrose, ou même un sous-produit d’une forme de traitement.

Mais quelle que soit la cause de la douleur, elle peut être traitée avec des méthodes naturelles. Il existe un certain nombre de moyens éprouvés pour lutter contre la douleur chronique qui vous permettra de prendre le contrôle de votre vie et de profiter de votre environnement.

Si vous avez suffisamment souffert de douleur chronique, il est temps de retrouver votre puissance. Voici les 11 meilleures façons de gérer la douleur chronique et de retrouver la mobilité et le plaisir que vous voulez:

1. Trouver des moyens de réduire le stress

Le stress est un contributeur majeur à la douleur chronique. Il peut non seulement aggraver la douleur existante, mais il peut aussi vous rendre plus douloureux et plus sensible aux petites douleurs, les exacerber et les transformer en batailles quotidiennes. La dépression, l’anxiété, le stress, la colère et d’autres émotions et sentiments négatifs peuvent mener à toutes sortes de douleurs. Il est donc essentiel de trouver des moyens de se détendre et de réduire le stress pour traiter la douleur chronique.

Quelques techniques éprouvées pour réduire le stress comprennent la détente à la musique apaisante, la respiration profonde et la relaxation de l’imagerie mentale. La relaxation par l’imagerie mentale consiste à trouver un endroit confortable où s’asseoir, puis à fermer les yeux et à visualiser un endroit heureux et relaxant comme une prairie, une plage ou un endroit où l’on se sent apaisé.

2. Exercice

L’exercice est une aide efficace pour le soulagement de la douleur car il libère des endorphines qui bloquent la douleur. Cela peut sembler contre-intuitif, mais une fois que vous bougez, vous remarquerez que la douleur commencera à s’estomper. Et les avantages de l’exercice ne s’arrêtent pas là; parce qu’il fait circuler le sang, il peut aider à limiter l’inflammation. Enfin, l’exercice peut renforcer les muscles qui entourent vos articulations, soulageant ainsi la pression de ces zones sensibles et potentiellement conduire à moins de douleur.

3. Manger un régime sain

Une alimentation saine peut combattre les maladies, combattre l’inflammation et aider à gérer le poids. L’inflammation est un contributeur majeur à la douleur chronique, donc manger des aliments qui contiennent des propriétés anti-inflammatoires, comme le curcuma, le saumon, le gingembre, les fruits, les légumes, le soja, l’huile de poisson et les légumineuses peuvent vraiment aider. Tout aussi important est de limiter les aliments inflammatoires riches en sucres ajoutés et en sel. La meilleure façon de couper les aliments inflammatoires douloureux est de limiter la prise alimentaire et d’opter pour de nouveaux choix.

4. Méditation

Prendre le temps de vous retirer de votre environnement via la méditation peut également être une aide importante pour la douleur chronique. Il fournit un mode utile de relaxation et de respiration profonde, qui sont prouvés pour aider à réduire le stress et combattre la douleur. Trouvez un endroit confortable dans votre maison et consacrez au moins 30 minutes par jour à la méditation.

5. Évitez l’alcool

Prendre une bonne nuit de sommeil est essentiel à la réduction de la douleur, et l’alcool peut sévèrement limiter la qualité du sommeil que vous obtenez la nuit. Lorsque vous ne dormez pas bien, vous êtes plus enclin à des niveaux de cortisol plus élevés (l’hormone du stress), ce qui aggrave la douleur. Un mauvais sommeil ne fournit pas non plus à votre cerveau et à votre corps un temps de repos et de récupération approprié.

En plus d’être inflammatoire, l’alcool réduit la quantité de sommeil paradoxal que vous ressentez. Donc, même si un verre dans la soirée peut vous faire sentir fatigué, il nuit réellement au sommeil.

6. Gardez une trace de votre douleur

Suivre votre douleur dans un journal est une autre façon de le traiter. Écrire lorsque vous ressentez de la douleur et quand vous ne le faites pas peut vous donner, à vous et à votre médecin, un aperçu précieux des déclencheurs et des traitements possibles. Suivi de votre douleur peut vous montrer ce qui pourrait conduire à une augmentation de la douleur et ce qui contribue à l’empêcher. Plus vous en savez, mieux vous pouvez contrôler ce que vous ressentez.

7. Faites les choses que vous aimez

Lorsque vous faites des choses que vous aimez et que votre esprit et votre corps sont occupés, vous êtes moins susceptible de vous sentir handicapé par la douleur. Autant que la douleur chronique affecte le corps, c’est aussi un jeu d’esprit. Lorsque vous êtes distrait (e) en faisant des choses que vous appréciez – participer à des passe-temps, passer du temps avec des amis, jouer avec des petits-enfants, etc. – vous ne pensez pas à la douleur. Passez plus de temps à explorer vos intérêts et à profiter de vos journées et vous remarquerez probablement une baisse de la douleur.

8. Gardez une perspective positive

Quand vous appréciez la vie, les choses ne font pas autant de mal. Conquis votre douleur en continuant à poursuivre vos intérêts et à participer aux activités que vous aimez. Une attitude positive fera plus que vous ne le pensez.

9. Gardez votre poids en échec

Plus vous êtes lourd, plus vous ressentez de la douleur. Il y a plus de pression sur vos articulations, alors qu’une teneur plus élevée en graisse est fortement associée à une inflammation accrue. En mangeant un régime plus sain et en étant plus actif, vous pouvez lancer une approche à multiples facettes sur la douleur qui vous aidera également à garder votre poids en échec.

10. Définir des limites et planifier des temps de repos

Aussi important que ce soit de sortir et de s’amuser, parfois vous aurez besoin de repos. La gestion de la douleur consiste à trouver un équilibre. Parfois, vous devez dire non. Planifiez des temps de repos hebdomadaires, des massages et d’autres choses qui vous aident à vous concentrer sur le traitement, le repos et la récupération. Prévoyez du temps avec vos amis et passez du temps. Quand il s’agit de traiter la douleur, l’équilibre est essentiel.

11. Obtenez un bon matelas

Un matelas est l’un des achats les plus importants que vous pouvez faire. Le bon peut vous aider à passer une bonne nuit et soulager la pression inutile sur votre corps. Si vous dormez sur le même matelas depuis plus de 10 ans, il est grand temps d’en chercher un nouveau – cela peut faire une réelle différence.

Sources pour l’article d’aujourd’hui:

Johannes, CB, et al., “La prévalence de la douleur chronique chez les adultes des États-Unis: résultats d’une enquête sur Internet,” The Journal of Pain, 2010; 11 (11): 1230-9.

Rosenzweig, S., et al., «La réduction du stress fondée sur la pleine conscience pour les conditions de la douleur chronique: la variation des résultats du traitement et le rôle de la pratique de la méditation à domicile», Journal of Psychosomatic Research, 2010; 68 (1): 29-36.

Mior, S., “Exercice dans le traitement de la douleur chronique”, The Clinical Journal of Pain, 2001; 17 (4 Suppl.): S77-85.

Borigini, M., «Nutrition et douleur chronique», site Web Psychology Today, 10 avril 2011;

Roehrs, T. et al., «Sommeil, somnolence et consommation d’alcool», site Web de l’Institut national de lutte contre l’abus d’alcool et l’alcoolisme, consulté pour la dernière fois le 26 août 2015.

«Faire face à la douleur», site Web de l’American Psychological Association; , accédé pour la dernière fois le 26 août 2015.

Steiner, B., «Traiter la douleur chronique avec la méditation», site Web de l’Atlantique, 1er avril 2014;

» Douleur » 11 conseils pour gérer la douleur chronique